Chimène Ayito a été nommée Directrice Générale d’Okoumé Capital. Ce véhicule d’investissement évoluant dans le giron du Fonds Gabonais d’Investissement Stratégique (FGIS), est dédié au financement et à l’accompagnement des PME au Gabon. La fraichement nommée peu miser sur sa forte expertise dans le domaine du droit des affaires et de la gestion des entreprises au Gabon pour faire ses preuves.

Okoumé Capital a fait savoir les grandes lignes de sa nouvelle stratégie au service des champions de la diversification de l'économie gabonaise dans la foulée de la nomination de Chimène Ayito en tant que Directrice Générale. Des perspectives de développement qui s’arriment avec les ambitions du Fonds Gabonais d’Investissement Stratégique de diversification de l’économie gabonaise.

Chimène Ayito aura à mettre en musique la nouvelle stratégie d’Okoumé Capital, qui allie financement et accompagnement à travers le programme de “La Fabrique des Champions”. Avec comme principale mission la supervision de cette stratégie qui s’inscrit dans la lignée des objectifs du Plan d’Accélération de la Transformation (PAT). « Je suis enthousiasmée de rejoindre Okoumé Capital et de mettre mes compétences au service du développement d’un tissu économique robuste au Gabon. Les PME sont le moteur de l’emploi durable et de la diversification économique dans laquelle notre pays s’est engagé », a déclaré la nouvelle DG.

Accumulant plus de 15 ans dans le conseil juridique et une expertise robuste en Droit des Affaires et en Droit commercial dans les secteurs privé et public, Chimène Ayito est reconnue comme l’une des spécialistes des secteurs privés gabonais et africain. En tant que Directrice Tax & Legal et Quality Risk Leader chez Deloitte, elle a conseillé de plusieurs firmes dans la gestion de leurs activités commerciales au Gabon, dans la sous-région de l’Afrique centrale et plus généralement sur le continent africain. 

Elle a également contribué à la mise en place des outils d’application des règles de la Firme Internationale et à la gestion de la conformité. Selon l’agence Ecofin, Mme Ayito a été responsable de la gestion d’un portefeuille de plus de 90 sociétés des secteurs privé et public pour lesquelles elle a mis à profit son expertise juridique.