Ce samedi 22 mai, au nom du Premier Ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, le ministre en charge des Sports, Franck Nguema, a clôturé les Assises du championnat national de football professionnel. Après 12 jours de travaux qualifiés d’intenses et inclusifs, « la réforme pour un changement de paradigme va se faire avec le joueur au centre et des clubs efficients », a-t-on soutenu.

Pour rappel, c’est le 10 mai 2021 que le Chef du Gouvernement s’est prononcé sur l’état actuel de la discipline sportive au Gabon. Le championnat national et les compétions locales sont à l’arrêt depuis plus d’un an sur tout le territoire national. Rose Christiane Ossouka Raponda a dit la préoccupation du gouvernement. Les assises ont eu pour objet de repenser l’organisation du championnat mais aussi d’échanger sur l’avenir du foot gabonais en général. Car, a-t-elle affirmé sans langue de bois, « notre football continue de régresser dangereusement. »

La situation du sport-roi s’est rapidement aggravée avec la pandémie de Covid-19 et son diktat. Interdiction de pratiquer, sauf pour les équipes nationales ; cela a suffi pour que les stades ferment. Mais le gouvernement a déclaré ne pas laisser la discipline qui a réuni tout le monde en 2012 et en 2017, lors des deux CAN que le Gabon a organisées, aller à la dérive.

Selon le Premier ministre, le foot est « un facteur indéniable d’insertion et de réinsertion sociale » tout comme « il contribue à un meilleur encadrement de la jeunesse ». De ce fait, le Chef du Gouvernement a instruit le Ministre des sports de conduire avec « efficacité, pragmatisme et rigueur » la réforme du championnat national. Il s’agit d’un chantier qui s’inscrit ainsi dans le Programme de travail gouvernemental (PTG).

Voyant aussi le bienfondé du football féminin, qui s’est développé déjà sous d’autres cieux, le gouvernement a émis le souhait que ce pan soit inclus dans la réforme. Les contours d’un tel travail ont tous ou presque été indiqués. Les assises ont en outre permis de traiter la double question du financement et du déroulement d’un futur championnat national digne de ce nom.