La styliste gabonaise Elisabeth Ogoula, créatrice du concept « Imagine », une tendance de mode qui associe des textiles provenant de différents pays du monde, poursuit son ascension. À travers ses collections, elle entend utiliser la mode comme une arme contre les discriminations basées sur la race et la culture.

Si de nombreux stylistes et mannequins utilisent leurs voix pour lutter contre le racisme systémique et l'appropriation culturelle, la Gabonaise Elisabeth Ogoula a trouvé un moyen original de stopper les discriminations dans une industrie élitiste et très souvent concernée par ce fléau. Elle a développé le concept « Imagine », une nouvelle tendance qui consiste à mélanger des tissus et motifs provenant de différents pays.

Selon l’agence Ecofin, la styliste utilise le satin, la soie et les motifs floraux ou encore Indigo (pagne traditionnel malien) pour créer ses collections. Son but : mettre en avant les différences culturelles et de couleur de peau contre les préjugés sur l’apparence et les origines. Selon elle, la mode peut servir à éduquer, voire à mieux définir autrui, indépendamment de l’appartenance raciale ou culturelle.

Elisabeth Ogoula va plus loin que la simple appartenance culturelle et crée de nouveaux codes bien plus inclusifs. Outre l’aspect social, la représentation de diverses cultures permet à la créatrice de se démarquer de la concurrence et de cibler une clientèle à l’échelle internationale.

Ce n'est pas par hasard qu'Elisabeth est devenue styliste et aussi cheffe d'entreprise créatrice de concepts événementiels audacieux. De retour au Gabon après des études en France et une carrière dans le marketing de produits sportifs qui l'a conduit de l'Allemagne et au Pakistan, elle a créé le département marketing de la société de télécommunication Celtel (devenue plus tard Airtel).

De 2000 à 2003, la directrice marketing de la toute jeune société de télécommunication met son énergie, ses compétences et sa créativité afin de développer la notoriété de la marque et d'augmenter les parts de marché. Cette expérience lui a donné envie de voler de ses propres ailes. En 2005, elle crée BtoB Gabon. En quelques mois, l'agence marque sa différence et s'impose sur le marché gabonais.