Les Ministres en charge du Budget, de la Défense Nationale et de la Fonction Publique ont échangé le lundi 17 janvier 2022 avec les syndicats des retraités (Association Nationale des Retraités du Gabon et Machette Syndicale des Travailleurs Gabonais Vaillants). Les discussions, qui ont eu lieu dans les locaux de la Caisse des Pensions et des Prestations Familiales des Agents de l’Etat (CPPF), ont porté sur les différents points de revendication de MSTGV.

Selon les explications fournies par le Ministère en charge du Budget, les revendications syndicales qui ont fait l’objet de discussions ont porté sur le paiement des pensions arrimées au Nouveau Système de Rémunération, la revalorisation des pensions conformément au décret 468 du 19/09/ 2016, le paiement des rappels solde, le paiement des dommages et intérêts, la signature du décret d'application relatif au paiement de l'indemnité des services rendus et l'autonomisation de la CPPF.

Les membres du gouvernement après avoir expliqué aux partenaires sociaux le niveau de traitement de chacun des points évoqués, ont demandé au MSTGV de baisser les armes, car en réalité tous ces points, en dehors du texte encadrant les services rendus sont évoqués dans l'étude actuarielle des régimes de sécurité sociale menée par le cabinet Finactu et dont le rapport se trouve actuellement sur la table du Chef du Gouvernement.

Pour rappel, le 12 janvier dernier, des retraités civils et militaires ont envoyé une lettre aux autorités pour annoncer leur intention d’enclencher un mouvement de grève qui, selon eux, « se justifie par la non application des conclusions des travaux issus de l’étude actuarielle dont le rapport final a été remis officiellement au Premier Ministre le 5 janvier 2022 ».