Les représentants du Syndicat des importateurs et exportateurs (Simpex) du Gabon ont été reçus à la Primature, ce vendredi 5 août 2022. Les opérateurs économiques  sont venus exposer la situation de leur secteur dans un contexte marqué par une inflation globale du fait de chocs exogènes.

La délégation dépêchée par le  Simpex a soumis au Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda les difficultés auxquelles son secteur fait face, a-t-on indiqué suite à cette rencontre. Parmi les sujets évoqués avec le chef du gouvernement, figurent les questions liées à la lutte contre le développement de l’informel dans le pays, la nécessité pour les opérateurs de l’import-export d’obtenir du gouvernement des mécanismes qui permettent de réduire les délais de délivrance des certificats de conformité, et qui accentuent  les contrôles dans les ports et au niveau des frontières avec les pays voisins.

 « Nous avons abordé avec le Premier ministre les problèmes qui concernent nos activités, les hiatus de transfert de fonds, la vie chère et bien sûr le pouvoir d’achat […].  Le Chef du gouvernement a pris en compte nos requêtes, a écouté nos préoccupations et souhaite l’implication de toutes les parties prenantes, et surtout les entreprises, pour conjuguer ensemble la cohésion, l’efficacité et la responsabilité », a rapporté  le Président du syndicat, Jean Sylvain Ndong, par ailleurs Secrétaire général de CECA-GADIS, dont les propos ont été relayés par l’AGP.

Toujours selon, Jean Sylvain Ndong, le Premier ministre a marqué une oreille attentive aux  préoccupations du Simpex dont la délégation est repartie de la Primature avec une note de satisfaction. Pour sa part, le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda a réitéré,  au cours de cette audience,  l’engagement de son gouvernement à garantir la qualité des produits sur le marché, tout en développant un environnement économique incitatif aux opérateurs économiques locaux, dans le but de dynamiser l’écosystème des affaire dans le pays.

Il a aussi été indiqué que le Programme Gabonais d’Évaluation de la Conformité (PROGEC), mis en place et exécuté par le gouvernement, a pour mission de combattre les importations de marchandises dangereuses, de contrefaçon ou non-conformes aux normes en vigueur. Les deux parties qui ont souligné leur disposition à travailler ensemble protéger les consommateurs et les intérêts des producteurs locaux. Notons que le Simpex compte une vingtaine d’entreprises, 4 570 emplois directs, pour un chiffre d’affaires global de 384 milliards de F CFA.